Est-il nécessaire de faire une prépa au concours d’auxiliaire de puériculture ?


Le concours d’entrée dans une école d’auxiliaire de puériculture est difficile, il y a énormément de candidats pour très peu de places. Il faut se classer dans les meilleurs pour avoir une chance d’accéder à l’institut de formation. Mais alors ne serait-il pas mieux de faire une préparation aux concours ? N’a-t-on pas plus de chance de réussir ? 

Dans une prépa vous bénéficierez d’un encadrement ainsi que d’une méthodologie de travail.  Des formateurs/professeurs seront là pour vous entraîner et vous expliquer les épreuves du concours. Ainsi, vous pourrez avoir accès à des supports, des annales et des explications personnalisées. Pour l’écrit on peut vous apprendre à aller plus vite, vous donner des astuces pour être plus performant. Pour l’oral, certaines prépa mettent en place des simulations d’entretiens, ce qui permet aux candidats d’être prêt le jour J. On vous proposera aussi d’aller faire des stages pour mieux appréhender le métier.

Même si une préparation aux concours ça aide bien, je pense sincèrement qu’on peut très bien réussir sans. Dans ma promo il y avait peu de filles ayant fait une prépa, j’en conclus donc qu’elle n’est pas indispensable pour avoir son concours.

Les écoles de prépa coutent cher et je ne pouvais pas me permettre de dépenser 2000 € pour m’inscrire. J’ai donc acheté plusieurs livres de tests psychotechniques, au début j’ai commencé avec deux puis j’ai agrandi ma collection avec des livres contenant des exercices qui me posaient problèmes et aussi pour varier. Je me suis fait un emploi du temps pour m’obliger à trouver du temps pour m’entraîner et pour ne pas m’ennuyer. Je faisais la logique mathématique et les exercices difficiles en début de semaine et les plus drôles et faciles le vendredi, car plus la semaine avance et moins j’étais assidue. Il vaut mieux en faire un peu souvent, que beaucoup rarement. Le cerveau c’est comme un muscle, il faut l’entraîner chaque jour.

Pour l’oral c’est pareil, j’ai acheté un livre et j’ai suivi l’actualité.  La radio, la télé, internet, les journaux j’ai essayé de varier au mieux les supports vous éviter de me lasser. Il suffit de prendre quelques infos par ci par là, on ne vous demande pas d’être incollable sur tous les sujets mais juste de vous y intéresser. Il faut se renseigner sur le métier et la formation (combien y a-t-il de module ? ou exerce une auxiliaire de puériculture ?). Pour moi le meilleur entraînement pour l’oral c’est de faire des simulations chez soi. On se met en condition de concours, on pioche un sujet, on le compose en 10 minutes et on le présente à un membre de sa famille.

Pour conclure, si vous pouvez vous organiser, libérer du temps pour vous exercer, si vous êtes curieux et motivés alors vous n’avez pas besoin de prépa. Si au contraire, vous vous démotivez au bout d’une semaine, que vos révisions partent dans tous les sens, que vous avez besoin d’un suivi personnalisé et que l’on vous coach alors une prépa vous conviendra certainement.


16 commentaires sur “Est-il nécessaire de faire une prépa au concours d’auxiliaire de puériculture ?

✎ Laissez un commentaire
  1. Bonjour voila, malgré que je vois beaucoup de sondage j’aimerai savoir, comment est- ce que je peux faire pour rentrer dans une école d’auxiliaire puériculture afin de me préparer au concours. Je suis actuellement en deuxième année de cap accompagnant éducatif petite enfance, et on je passe les examens cette année. De plus, ma prof m’a dit que je vais devoir passer des examens supplémentaire si je veux rentrer dans l’école d’auxiliaire de puériculture. J’aurai voulu savoir, si vous avez de quoi il s’agit. Et est-ce que j’aurai plus de chance de rentrer dans l’école puisque lors des élections ils verront que j’ai déjà mon cap ( je l’espère ) ? je sais qu’il y a beaucoup de personnes sur la liste, j’aimerai vraiment être prise, comment puis-je faire pour que se soit le cas !?


Laisser un commentaire