Le phénomène Tanguy


Le phénomène Tanguy désigne un phénomène social selon lequel les jeunes adultes tardent à se séparer du domicile familial. Cette dénomination vient du film Tanguy. Ce film a révélé ce phénomène au grand public, cependant il existait déjà et prenait de l’ampleur depuis une vingtaine d’années. 

Causes 

La situation socio-économique est l’une des principales causes du phénomène Tanguy.

1. L’allongement des études et le problème de l’emploi chez les jeunes:

Les jeunes représentent un groupe avec un poids économique et social important en effet il est de plus en plus difficile pour eux de devenir autonomes et indépendants.Énormément d’étudiants poursuivent de longues études sans projets professionnels ni de débouchés précis. Dans beaucoup de cas, avec les emplois-étudiants les jeunes n’arrivent pas à accéder à l’autonomie financière les salaires étant trop faibles et même dans l’emploi en général les jeunes gagnent des salaires beaucoup moins élevés. Pas assez d’expérience, ni de diplôme, trop de diplôme, concours, difficulté pour accéder à des écoles, peu ou pas de bourses, il est de plus en plus difficile pour les jeunes de s’insérer dans la vie active et de préparer leur avenir.

2.  La crise du logement

Les jeunes souffrent donc de la précarité de l’emploi, du chômage et de la pauvreté. Mais il ne faut pas oublier d’ajouter à cela les problèmes liés aux logements qui sont fréquents. S’installer dans la vie est difficile pour un jeune car les logements qu’il recherche sont pour la plupart du temps très chers . Mais il y a aussi les conditions de location sont compliqués à réunir : garant en cdi, 4 à 5 fois le loyer … Les jeunes sont poussés à rester vivre dans le cocon familial à cause de leur situation de précarité et de la pénurie des logements.

 

 La cause de la précarité mais pas que 

  1. La peur de l’indépendance

Malgré ces efforts, les jeunes ont une certaine peur de l’indépendance. En effet depuis quelques années, ils sont trop bien encadrés, que ce soit au sein de la famille ou dans le cadre scolaire. Arrivé à l’âge majeur, indépendance rime avec responsabilité. Ils ont peur d’assumer certaines responsabilités comme tenir un budget ou simplement faire les courses, faire à manger, etc. L’enfant Tanguy a également peur de la solitude. Ces raisons expliquent en grande partie pourquoi l’adulte enfantin c’est-à-dire l’adolescent préfère rester chez ses parents au lieu de devenir indépendant et autonome. Ainsi, ces adultes sont des jeunes gens qui, en refusant de grandir, conservent les avantages des trois «états» : enfant, adolescent, adulte. Ils peuvent donc s’adapter à toute situation : retomber en enfance, jouer à des jeux vidéos ou assumer des responsabilités au travail.

2.  La sécurité du cocon familial

L’adolescent n’aspire donc pas à un foyer personnel qu’il rêverait d’agrandir. Il se plaît et se satisfait du foyer parental où toutes les corvées ménagères sont généralement prises en charge par la mère. L’adolescent assume des responsabilités dans son activité professionnelle mais le fait d’habiter chez ses parents lui sert de se reposer: il peut donc se reposer sur eux.

La responsabilité des parents

  1. Une génération parentale immature:

La nouvelle génération de parents est jeune, aussi bien physiquement que mentalement. Habituée aux changements culturels qui se défilent, elle s’intègre bien dans la société et suit même parfois les nouvelles tendances (mode, musique, film…) autant que ses enfants. On a donc une génération de parents cherchant à rester « Jeune », en accord avec la place qu’occupe aujourd’hui les jeunes et leurs cultures dans la société. L’incompréhension, bien que présente tout de même, devient moindre, adultes et enfants se mélangent et s’homogénéisent. Un parent « jeune » c’est un parent qui accepte, comprend et apprécie la culture de son enfant.

2.  Les Tanguy, entre autonomie et irresponsabilité

Les jeunes tanguy sont majeurs, c’est à dire qu’ils ont passé leurs 18ans et sont donc citoyens responsables aux yeux de la lois. Ils ont le droit de vote et les mêmes droits et devoirs que leurs parents, ils sont libres de prendre leurs propres décisions et règlent leurs vies par rapport à leurs choix. Rester chez « papa-maman » est donc un moyen simple d’être autonome tout en restant « l’enfant protégé » des parents qui continuent d’assumer la responsabilité parentale. Les Tanguy gardent donc tout le confort de la responsabilité déléguée aux parents tout en ayant plus de droits et libertés.

Conclusion:

Les jeunes sont victimes de problèmes d’ordres socio-économiques: ils souffrent de la précarité de l’emploi, du chômage, de la pauvreté et de la crise du logement. Le Tanguy est entre l’adolescence et l’âge adulte. Il ne souhaite pas accéder à une vie stable et rangée mais désire au contraire garder sa position de « protégé ». Il a peur de la solitude comme il a peur de gérer seul son budget: c’est un individu particulièrement immature.Mais les parents possèdent eux aussi leur part de responsabilité dans ce phénomène social. En effet ils veulent garder leur enfant le plus longtemps possible dans le cocon familial (jusqu’à un certain moment … ) et leur plus grande crainte est d’être trop envahissants. Aujourd’hui il y a très souvent une relation « parents-complices » entre les parents et leurs enfants. Leur attitude pousse les Tanguy à vouloir rester le plus longtemps possible chez eux.


2 commentaires sur “Le phénomène Tanguy

✎ Laissez un commentaire
  1. Ce retard au départ montre aussi un retour à des formes familiales plus anciennes (société d’Ancien Régime) ou à des façons de vivre ensemble entre plusieurs générations qui existent dans d’autres cultures (Asie ou Afrique).
    Finalement les mêmes qui se gaussent des Tanguy et de leur attachement au cocon familial sont souvent aussi ceux qui critiquent l’abandon des anciens par leur propres enfants en maisons de retraite. Mais à vouloir toujours mettre en avant l’individualisme, il ne faut pas s’étonner.
    En ce qui concerne le blog, les infos sentent les cours très formatés (chiffres empilés, plans à tiroir..), bref des cours d’IFSI quoi. (Cependant vous l’avez bien organisé et vous n’êtes pas responsable de la sousoupe insipide qu’on vous a servi).


Laisser un commentaire