Santé


La santé selon l’ OMS : État complet de bien-être physique, mental et social ne constituant pas  seulement en une absence de maladie ou d’infirmité.
C’est dans la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789 que ce fait la reconnaissance du droit à la santé.
Article 25 de la Déclaration des Droits de l’Homme : « toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et celui de sa famille ».

La santé publique

Définition:

Science qui s’occupe de la santé globale d’une population, son but est de permettre à toute la population d’atteindre le meilleur état de santé possible.

Santé publique selon l’OMS : « la santé publique est la science et l’art de prévenir les maladies, de prolonger la vie et d’améliorer la santé et la vitalité mentale et physique des individus, par le moyen d’une action collective concertée visant à :
– assainir l ‘environnement
– lutter contre les maladies
– enseigner les règles d’hygiène personnelle
– organiser des services médicaux en vue d’un diagnostic précoce et du traitement préventif des maladies
–  mettre en œuvre des mesures sociales pour  assurer à chaque membre de la collectivité un niveau de vie compatible avec le maintien de la santé »

Organisation :

Loi de santé publique du 9 août 2004 :

Elle confit à l’état la responsabilité de la santé publique.
Ses missions :

  • la prévention
  • la promotion
  • l’éducation pour la santé
  • la mise en place de services de soins et traitements des maladies 
  • l’observation et la mesure de l’état sanitaire de la population
  • la lutte contre toutes les formes de handicap
  • l’évaluation des thérapeutiques et actions de santé

Les principales structures de santé :

➡ Le haut conseil de santé publique : il analyse les problèmes de santé de la population et propose des objectifs de santé.

➡  Le dispositif de sécurité sanitaire:

  • l’institut de veille sanitaire (InVs), elle  surveille la santé de la population
  • l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et travail (Anses)
  • l’agence française de sécurité sanitaire du médicament et des produits de santé (ANSM)
  • l’agence de biomédecine ; contrôle des greffes, assistance médicale à la procréation, diagnostic génétique
  • l’institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN)
  • La haute autorité de santé (HAS)
  • l ‘établissement français du sang

Les outils : 

 ➡ Les indicateurs de santé : ce sont des instruments qui servent à évaluer, mesurer  l’état de santé d’une population.

  • L’espérance de vie : Durée moyenne de vie en années pour une pop donnée 
  • La natalité : Nombre de naissance dans une population donnée
  • La mortalité générale : Nombre de décès par an dans une population donnée
  • Le taux de mortalité : Rapport entre le nombre annuel de décès et la population totale 
  • Le taux de mortalité périnatale : Nombre de bébés mort nés 
  • Le taux de mortalité infantile : Nombre de décès d’enfants 
  • La morbidité : Nombre de malades au sein d’une pop durant une période donnée 
  • La prévalence : Nombre de personnes atteintes par une pathologie dans une année donnée 
  • Le taux d’incidence : Nombre de nouveaux cas de personnes atteintes d’une maladie dans une pop donnée et d’une période donnée. 
  • Le taux d’accroissement naturel : Différence entre le taux de natalité et le taux de mortalité.
  • L’indicateur conjoncturel de fécondité : Nombre d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie, si les taux de fécondité demeuraient inchangés

 ➡ Les Déterminants de santé : ils permettent de disposer d’informations capitales pour la mise en place d’actions de santé publique

  • Facteurs biologique : Concernent les facteurs lié à l’individu, son sexe, son âge, ses facteurs héréditaires. 
  • Facteurs lié au mode de vie : Concernent les comportements et styles de vie personnels, influencés par les modèles qui régissent les relations entre amis et dans l’ensemble de la collectivité. Ces rapports peuvent être favorables ou défavorables à la santé (Mode de vie sain ou au contraire tabagisme). 
  • Facteurs communautaires : Sont influencés par la présence ou l’absence d’un soutien mutuel dans des situations difficiles. Ces interactions sociales et ces pressions des pairs influencent les comportements individuels de façon favorable ou défavorable. 
  • Facteurs liés aux conditions de travail : Se rapporte à l’accès au travail, l’accès aux services et aux équipements essentiels : eau, habitat, services de santé, nourriture, l’éducation mais aussi les conditions de travail. Les conditions d’habitat plus précaires, l’exposition aux conditions de travail plus dangereuses et stressantes et un accès médiocre aux services créent des risques pour les personnes socialement désavantagées. 
  • Facteurs socio-économiques et environnementale : Englobe les facteurs qui influencent la société dans son ensemble. La situation économique du pays et le marché du travail. Le niveau de vie atteint dans une société, peut par exemple influer sur les possibilités d’un logement, d’un emploi ainsi que sur des habitudes alimentaire et de consommation des boissons.

Organisme de prévention et de promotion de la santé 

  • INVS (Institut National de Veille Sanitaire) : surveille la population dans les domaines de l ‘alimentation, des produits de santé, de l’environnement et des risques professionnels.
  •  INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé)
  •  CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie)
  •  Comités régionaux et départementaux d’éducation pour la santé
  • PMI 
  • Associations

Les niveaux de prévention 

 ➡  Prévention primaire : vise à éviter, empêcher la survenue d’une maladie ou d’un accident chez un individu (vaccination, éducation a la santé). Mise en place de mesures de prévention individuelle et collective (hygiène, vaccination… / campagnes médiatiques…)

 ➡ Prévention secondaire : Ensemble des actes destinés à diminuer la prévalence d’une maladie dans une population et à réduire l’évolution des pathologies (dépistage précoce, début des traitements…)

Prévention tertiaire : Limiter les conséquences physiques ou psychologiques, les rechutes à la suite d’une maladie ou d’un accident (suivie médical, rééducation). Favoriser la réadaptation et la réinsertion socioprofessionnelle.

Prévention quaternaire : Ensemble des actions menées pour identifier un patient ou une population à risque de surmédicalisation, le protéger d’interventions médicales invasives et lui proposer des procédures de soins éthiquement et médicalement acceptables.


29 commentaires sur “Santé

✎ Laissez un commentaire
  1. Ces fiches sont vraiment formidables et j’aimerais aussi pouvoir les imprimer pour les étudier plus facilement. Est-ce possible?
    Merci d’avance


  2. Bonjour,
    J’aimerais savoir si il étais possible d’avoir ses fiches pars E-mail?
    Elle sont vraiment génial et le site en lui même, sa va beaucoup m’aider pour mon entretien de motivation que je vais passer.

    Passer une bonne journée, et bonne continuation sur votre site qui et génial 🙂


Laisser un commentaire