Chômage


Photo PHILIPPE HUGUEN

Photo PHILIPPE HUGUEN

Définition 

Situation d’une personne en âge de travailler, privée involontairement d’un emploi. Il est toujours en augmentation.

Chiffres de l’Insee octobre 2016 il y a  3 490 500 de demandeur d’emploi en France (catégorie A) et 6 238 800 toute catégories confondues et  dont environ la moitié est indemnisée.

Généralement, les ministres annoncent les chiffres du chômage en utilisant les catégories qui leur sont les plus favorables. Par exemple, si le chômage augmente un peu sur l’ensemble des catégories, mais diminue sur la seule catégorie A, ( exemple en octobre 2016) la ministre de l’emploi annoncera que le chômage baisse, ce qui n’est pas forcément vrai. 

Une autre technique consiste à ne pas tenir compte des Français d’outre-mer.

Catégorisation des inscrits à Pôle emploi

Pôle emploi distingue 5 catégories d’inscrits selon que la personne recherche activement ou non un emploi et selon le temps de travail qu’elle a effectué durant le mois précédent :

  • catégorie A : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi ;
  • catégorie B : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite courte (ex. de 78 heures ou moins au cours du mois) ;
  • catégorie C : demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, ayant exercé une activité réduite longue (ex. de plus de 78 heures au cours du mois) ;
  • catégorie D : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi (en raison d’un stage, d’une formation, d’une maladie…), sans emploi ;
  • catégorie E : demandeurs d’emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, en emploi (par exemple : bénéficiaires de contrats aidés).

 Les causes du chômage 

  • La mondialisation : concurrence étrangère forte
  • Crise financière de 2007-2008
  • 800000 jeunes arrivent sur le marché du travail alors que l’age de la retraire est repoussée. Les employeurs préfèrent embauché des personnes ayant de l’expérience.
  • Explosion des CDD et temps partiel
  • Le coût excessif du travail (SMIC, cotisations sociales…)
  • Emploi non pourvu ( aide à domicile, aide soignante, ingénieur en informatique, conducteur d’engin …. 
  • Les formations professionnelle inadaptée, elles n’assurent pas aux jeunes une insertion satisfaisante et ne profitent pas à ceux qui ont le plus besoin.
  • Beaucoup de demande et peu d’offres.
  • Peu de qualification
  • Dégradation des conditions de travail

 Les conséquences du chômage :

  1. Pour le chômeur et ses proches :
  •  Isolement social.
  •  Vulnérabilité pour troubles psychologiques, angoisse, dépression, toxicomanie
  •  Problèmes de santé
  •  Situation fiancière difficile
  •  Problèmes familiaux

2. Le chômage touchent inégalement

  • Les jeunes de – de 25 ans
  • Les plus de 50 ans
  • Les moins qualifiés
  • Les hommes sont plus touchés par la pauvreté mais les femmes ont souvent des temps partiel ou des CDD. 
  • Les immigrés    
  • Certaines régions sont plus touchés par le chômage (surtout dans le nord de la France)                                            

Solutions 

 ➡ Mesures pour lutter contre la précarité de l’emploi

  • Augmentation du coût des CDD
  • Limitation du temps partiel à 24h/ semaine
  • Obligation pour l’employeur qui souhaite procéder à un plan social de signer un accord avec les syndicats ou de faire homologuer un plan unilatéral s’il à l’intention de fermer son entreprise.
  • Information obligatoire des représentants des salaries. 
  • Dispositifs d’aide à la formation et à l’emploi : contrat d’apprentissage, de professionnalisation, civis

 ➡ Mesures pour favoriser l’emploi des jeunes et des plus de 50 ans 

Recours aux contrats aidés (contrat unique d’insertion, emploi d’avenir, contrat de génération)

 ➡ Loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle

Elle instaure un compte personnel de formation 

  • Un entretien professionnel tous les 2 ans
  • La taxe d’apprentissage est revue pour former d’avantage d’apprentis.

 ➡ Les allocations 

  • Mise en place de  l ‘ARE = Aide au Retour à l’Emploi
  • Allocation du Régime de Solidarité (pour demandeur d’emploi de disposant plus de l’assurance chômage)
  • RSA
  • Plan d’action sénior

3 commentaires sur “Chômage

✎ Laissez un commentaire
  1. Coucou merci beaucoup de partager tes fiches, c’est d’une grande aide pour réaliser les miennes ! Même si je ne passe pas le même concours, je prépare celui d’éducateur spécialisé et c’est autant très utiles !

    Merci encore !
    Bonne continuation !


  2. Le RSA et l’allocation du régime de solidarité, ce n’est pas la même chose?
    Je profite de ma question pour te dire merci pour ce site qui est vraiment génial.
    Je passe mon concours fin janvier.
    Tes fiches m’aide beaucoup à faire les miennes.
    C’est génial.
    Merci encore


    • Bonjour,

      Voila les définitions que j’ai trouvé :

      Le revenu de solidarité active (RSA) assure aux personnes sans ressources un niveau minimum de revenu variable selon la composition du foyer. Le RSA est ouvert, sous certaines conditions, aux personnes âgées d’au moins 25 ans et aux personnes âgées de 18 à 24 ans si elles sont parents isolés ou justifient d’une certaine durée d’activité professionnelle.

      L’allocation de solidarité spécifique (ASS) est attribuée aux personnes ayant épuisé leurs droits au chômage sous conditions d’activité antérieure et de ressources. Elle peut être versée à taux plein ou à taux réduit et peut être maintenue en cas de reprise d’activité.

      Je suis contente de pouvoir aussi aider des futurs infirmiers 🙂

      Bon courage et bonne journée 🙂


Laisser un commentaire