Immigration


Immigré

La France était un pays d’immigration, qui a connu deux grandes vagues.
– Après la première guerre mondiale puis après 1945.
– Après 1974, la crise économique a entraîné l’arrêt officiel de l’immigration, sauf pour les cas de regroupement familial.
Aujourd’hui elle l’est beaucoup moins en effet, il y a seulement 8.5% d’immigrés contre 13 et 14 % en Espagne et Allemagne.

Définition :

L’immigration  désigne une personne née à l’étranger et venant dans un pays pour y vivre. Certains sont en situation régulière d’autre non.
Etranger : personne vivant en France mais qui n’a pas la nationalité
Réfugié : Personne ayant quitté son pays d’origine pour des raisons politiques, religieuses ou raciales, et ne bénéficiant pas, dans le pays où elle réside, du même statut que les populations autochtones, dont elle n’a pas acquis la nationalité.

  1. Deux sortes d’immigrations 

L’immigration légale 
l’immigration pour raison familiale : rejoindre un conjoint, un enfant
L’immigration au titre du droit d’asile : fuyant la guerre  ou persécutions
L’immigration du travail : Etudes ou installation
Economique : fuir un pays pauvres ou aller dans un pays avec un faible niveau d’imposition

L’immigration clandestine
La France est un pays convoité on a envie de s’y installer pour avoir un meilleur niveau de vie.
Mais le problème c’est que des milliers de clandestins vivent dans la peur d’être expulsés, ils travaillent souvent clandestinement et sont exploités ou/ et sous payés.
Certains de retrouvent incarcérés faute de papier de séjour et alourdissent la population carcérale.

Problèmes :

Les nouveaux immigrés

  1. Immigration légale de migrant non européens
  • l’immigration pour motifs familial (la plus fréquence)
  • l’immigration étudiante
  • l’immigration humanitaire = demandeur d’asile
  • l’immigration économique

2. Immigration clandestine

Appelés souvent « sans papiers » ce sont des individus entrés dans un pays d’accueil en échappant aux contrôle des frontières: ce sont des clandestins au sens strict du termes. Ils essayent de trouver emploi et donner de meilleures chances à leurs enfants ainsi en France.
En France  des milliers de clandestins vivent avec la peur d’être contrôlés, arrêtés et expulsés, travaillent dans la clandestinité, ils sont souvent sous payés, non déclarés.

Plusieurs d’entre eux sont incarcérés car ils n’ont pas de titre de séjour  mais ça alourdie la population carcérale, les prison étant déjà en sur-effectif.
Certains en centre de rétention avant d’être expulsés ont des conditions de vie très difficiles.
D’autres attendent que leur cas soit traité dans des zones d’attente et ça peut prendre plusieurs années.
Certains départements ne sont déjà plus en mesures de les héberger.

3. Intégration insuffisante

Même s’il existe des signes positifs ( mariages mixtes, faible pratique religieuse), les immigrés et leurs enfants ont souvent le sentiment d’appartenir à une minorité et rencontrent des difficultés.

En matière d’emploi et de revenus

  • Taux de chômage très élevé
  • Taux d’emploi inférieur
  • Les emplois occupés sont des emplois peu qualifiés (ménage, bâtiment)
  • Le taux de pauvreté est 4.5 fois supérieur que les natifs français.

En matière de scolarisation

Les enfants d’immigrés réussissent moins bien à l’école : difficulté de langage, rareté des contacts de l’école avec les parents) mais le niveau scolaire s’améliore au fil du temps.

En matière de santé

  • Moins état de santé que celui des français, faible instruction, situation économique qui ne leur permet pas de soigner correctement.
  • Ils sont moins nombreux à avoir une assurance santé complémentaire que les français.
  • Ils sont plus touché par le sida
  • Le titre de séjour « étranger malade » ne peut être accordé qu’en l’absence de traitement dans le pays d’origine.

En matière de logement 

  •  Les ménages immigrés habitent plus les HLM, les logements insalubres et dans quartiers difficiles ou dans des logements petits ou surpeuplé, certains hommes vivent seuls leur famille étant resté dans le pays d’origine.
  • Des discrimination perdurent dans accès au logement ou recours au crédit immobilier.

En matière de délinquance 

Forte proportion d’immigrés dans la population délinquante (faux doc identité, vols, chèque sans provision, incivilité) et carcérale, résultat d’une mauvaise intégration.

4. Racisme et xénophobie

  • Hausse des actes anti musulmans, l’islam étant considéré par beaucoup comme incompatible avec les valeurs françaises.
  • Banalisation de la parole raciste, les français trouvent qu’il y a beaucoup trop d’étranger en France que leur intégration se fait mal.
  • Pratique discriminatoires lié au logement, à l’emploi mais aussi au niveau des contrôle policiers, refus d’accès aux discothèques.

5. Le problème des Roms

Souvent rejetés dans leur propre pays et vivant dans la pauvreté, les Roms en majorité roumains et bulgares choisissent parfois d’immigrer en France. Ils s’entassent dans les bidonvilles. Ils sont souvent incriminés dans des affaires de vols ou de cambriolages.
Les démantèlements de campements et expulsion de Roms se multiplient sans succès car ils reviennent en France.

6. Atteinte aux droits de l’homme

L’inhumanité règnent dans les zones d’attente (aéroports, ports gares) où sont accueillis des étrangers bloqués à leur arrivée en France (car par autorisés à y entrer ou parce qu’ils demandent leur admission au titre du droit d’asile) mais aussi dans les centres de rétentions qui accueillant des étrangers devant quitter le territoire.

  • Les conditions d’hygiène et de promiscuité sont déplorables
  • De plus en plus de mineurs, de femmes enceintes entassés
  • Aucune aide pour remplir leur demande d’asile, ils n’ont pas accès à leur dossier…
  • Les délais sont très longs …

Solutions : 

  1. Meilleure maîtrise des flux migratoire

Contrôle strict de l’immigration économique

  • Titre de séjour « talents et compétences » et carte bleue européenne visent à encourager l’immigration de travailleurs hautement qualifié.
  • Visa étudiants ont augmenté
  • La venue de main oeuvre étrangère est favorisée.

Lutte contre immigration illégale

  • Lutte contre le trafic de migrants et les filières d’immigration clandestine
  • Reconduite à la frontière des étrangers en situation irrégulière
  • Lutte contre l’emploi des étrangers sans titres de séjour
  • Disposition à visée humanitaire

En Europe
Création de l’agence Frontex et accentuation de la coopération avec les pays pauvres accords de gestion concertée des flux migratoires.

Limitation de l’immigration familiale

  • Lutte contre les mariages de complaisance.
  • Conditions de regroupement familial durcie.
  • Durcissement des conditions que doit remplir un conjoint de français.

Baisse des régularisations

Politique d’asile confortée

  • Lutte contre demandes abusives
  • Projet de réforme prévoyant diverses mesures : simplification des procédures d’accueil, notamment pour les malades. 

2. Politique intégration

Meilleur accueil de nouveaux arrivants 

  • Office français de l’intégration et de l’intégration est chargé d’améliorer cet accueil.
  • Programmes régionaux d’intégration des immigrés et plans départementaux d’accueil élaborés
  • Signature d’un contrat d’accueil et d’intégration CAI obligatoire
  • Tout candidat à l’immigration doit passer dans son pays un test de connaissance de la langue Française des valeurs de la république

Accès à l’emploi facilité 

  • Bilan de compétences professionnelles obligatoires quand signature de tout CAI
  • Lutte contre discrimination à l’embauche

Politique de la ville

L’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances créée en 2006 : contribue actions en faveur des habitants des quartiers prioritaires de la politique de la ville

 Lutter contre les discriminations et le racisme

Les lois :
→ Loi novembre 2001 : protège contre les discriminations au travail
→Loi de Février 2003 : a fait du mobile raciste de certains délits une circonstance aggravante.
→ Loi de Mars 2004 : alourdi les peines en cas de délit de discrimination notamment commis par agent public et a instauré un stage de citoyenneté
→ Loi pour l’égalité des chances du 31 mars 2006 : a renforcé les capacités d’action de la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) créée en 2005.
Mise en place du 114 : numéro d’appel gratuit pour témoins ou victimes de discrimination raciales.

Des mesures
→ Mise en en mai 2000 place du 114 numéro de tél gratuit pour témoins et victimes de discriminations raciales
→ Obligation des entreprises de faire un bilan des actions conduites en faveur de la diversité et Label diversité attribué aux entreprises si elles sont exemplaires en terme de bonnes pratiques de promotion de la diversité. (Cv anonyme)
Efforts de représentation de la diversité dans les médias et la vie politique.
Interdiction du port du voile intégrale :

– loi du 11 octobre 2010 interdit la dissimulation du visage dans l’espace public.
– pour faciliter le vivre ensemble et l’égalité hommes femmes.

Mesures en faveur des Roms

  • L’aide au retour à été supprimée
  • Les opérations d’évacuation des campements illicites doivent être anticipés et accompagnés de mesures de relogement.
  • Des aides à la réinsertion de ces population doivent être développées. Tous les métiers leur sont ouverts et les employeurs n’ont plus à payer de taxe à l’ofii

Laisser un commentaire