IST – SIDA


Sida

Plus de 20 ans après les premiers cas signalés, le sida est devenu la maladie la plus dévastatrice de l’humanité.

Chiffres 

  • 36, 9 millions de personnes vivaient avec le VIH en 2014, 65% en Afrique 
  • Environ 2 millions de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH et 1.8 millions de décès.
  • 150000 personnes sont infectés en France

Définition

Le syndrome d’immunodéficience acquise est une maladie infectieuse chronique mortelle, provoquée par le rétrovirus VIH.
Il pénètre dans l’organisme et détruit les lymphocytes Tcd4 (composants essentiels du système immunitaire). Les défenses immunitaires sont alors fragilisées et le corps n’est plus capables de lutter contre certains virus, bactéries, tumeurs. Le développement de ces maladies opportunistes finit par entraîner la mort du patient.

Les modes de transmission

 ➡ contamination par voie sexuelle : le virus du sida (VIH) est présent dans le sperme et les sécrétions vaginales.
➡ contamination par voie sanguine : VIH dans le sang
➡ contamination par voie materno-foetale : transmission de la mère à l’enfant par le placenta

Les phases de la maladie

1. Phase de séropositivité

Le malade peut transmettre le virus mais ne présente aucun symptôme car le virus est contrôlé par le système immunitaire. Dure environ 10 ans.

2. Phase de pré-sida 

Développement de formes mineures de la maladie : fièvre persistante, diarrhée chronique, amaigrissement, baisse des lymphocites T4. Dure environ 2 ans.

3. Phase de sida

Effondrement du système immunitaire. Apparition d’infections opportunistes,maladies pulmonaires, cancers, problèmes neurologiques.

 Les problèmes

1. L’importance de l’épidémie dans les PED

  • 95% des malades – 90% des décès
  • Tragédie en Afrique subsaharienne
  • Progression de la maladie en Europe orientale, Asie Centrale, Asie du Sud et du Sud Est
  • Les femmes sont de plus en  plus touchées (Afrique subsaharienne)

Causes : pauvreté, méfiance à l’égard du préservatif, toxicomanie, prostitution
Conséquences : effondrement de l’espérance de vie, nombreux orphelins, progression de la tuberculose, système sanitaire débordé, accroissement de la pauvreté

2.   Contrôle fragile du sida en France 

En France même si la mortalité et le nombre de cas ont considérablement chuté les taux stagnent. 

Moyens mis en place qui fonctionnent : 

  • Campagnes d’information dans les médias
  • Multiplication des distributeurs de préservatif dans les lycées, pharmacie..
  • Incitation au dépistage volontaire
  • Arrivée de nouveaux médicaments
  • Renforcement de la sécurité sanitaire aux niveaux des dons.

Mais  

  • Les jeunes ne sont pas assez sensibilisés
  • Les pratiques à risque se multiplient dans les milieux homosexuels 
  • Relâchement des pratiques de prévention : usage non systématique du préservatif
  • Dépistage trop insuffisant et tardif et ses intérêts ne sont pas assez connus.
  • Des migrants originaires d’Afrique subsaharienne et de Haiti qui bénéficient d’une moins bonne infirmation  et d’un moindre accès au dépistage

3. Des malades confrontés à de nombreuses difficultés

 ➡ Des problèmes de soins : hospitalisation fréquente, effets secondaires des médicaments, échecs thérapeutiques le virus devient résistant, manque de structures d’hospitalisation de jour, inégalité d’accès aux soins (toxicomanes, étrangers en situation irrégulière)
 ➡ Une détresse psychologique : angoisse et solitude devant la mort. Perte du désir de vivre
 ➡ Des problèmes financiers : prise en charge à 100% mais arrêts de travail fréquents voir perte d’emploi
 ➡ Des discriminations fréquentes :

  • médicale : refus de soin, non respect du secret professionnel, attitude désobligeante
  • sociale : divorce avec difficulté pour obtenir la garde, peur d’être contaminé, stigmatisation (homosexuel, toxicomane), quasi refus de prets, 
  • professionnelle : licenciement injustifié, difficulté d’embauche

4. Coût élevé

La recherche, les traitements et la prévention coûtent très cher à l’assurance maladie et à la France

Solutions

En France : Plan VIH 2010-2014

1. La  prévention

  • promotion de l’ usage du préservatif
  • Information sur la maladie : https://www.sida-info-service.org/

2. Dépistage anonyme et gratuit 

3. Meilleure prise en charge

  • Instauration d’un traitement précoce
  • Harmonisation de la prise en charge sur l’ensemble du territoire
  • Mise en oeuvre de stratégies d’éducation thérapeutiques personnalisé
  • Accompagnement psychique, affective et sexuelles des personnes suivies

4. Lutte contre la stigmatisation, les discriminations, l’exclusion et l’isolement

5. Investissement dans la recherche 

Dans les PED 

  • Plus grand engagement politique des états concernés
  • Poursuite de la baisse du coût des médicaments
  • maîtrise de l’aide internationale 
  • Lutte contre les violences faite aux femmes

Infections sexuellement transmissibles 

Définition :

Les infections sexuellement transmissibles (IST) sont des infections contagieuses qui se transmettent lors des rapports sexuels. Les IST peuvent être graves, faute de traitements rapide ou efficace y compris du partenaire.

Les principales IST :

  1. Origines bactériennes :
  • Chlamydiose : du par la bactérie chlamydias, elle est souvent asymptomatiques elles sont responsables d’inflammation de l’uretre, du col de l’utérus, pouvant favoriser la survenue d’un cancer ou la stérilité.
  • Gonococcie ou Blennorragie (« chaude-pisse ») : responsables d’utérites très douloureuse chez l’homme et d’infection génitales chez la femme
  • Syphilis: éruption sans démangeaison sur la peau et les muqueuses. Elle peut être latente (pas de déclaration de symptôme). Non traitée et déclarée, elle peut provoquer des dommages au cerveau, au cœur, au système nerveux et aux yeux.

2. Champignons :

  • Candidose et trichomonas : écoulements, démangeaisons et brûlure.

3.  Viral : 

  • Hépatite B : pas toujours de symptôme.Elle peut provoquer cirrhose et parfois cancer du foie.
  • Herpes génital : éruptions cutanées récidivantes.
  • Papillomavirus peut causer l’apparition de tumeurs.Vaccin pour les jeunes filles de 9 a 14 ans.

Personnes les plus exposés :

Les personnes ayant des rapports avec plusieurs partenaires ou rapports non protégés : Homosexuel, ado, célibataire, personnes qui se prostituent, usagers de drogues injectables.

Problème :

Augmentation des IST à cause de :

  • Plus grande liberté sexuelle
  • Reprises des comportements à risques avec une utilisation du préservatif pas systématique 
  • Absence d’information 
  • Inadaptation du dispositif de lutte
    On ne déclare plus les personnes ayant des IST, donc on ne dispose pas assez de données épidémiologiques. Les centres antivénériens, gratuits et anonymes sont rarement utilisés et tendent à disparaître.
  • Couverture vaccinale insuffisante

Conséquences :

Contamination de plusieurs personnes si la personne infectée ne se fait pas diagnostiquer. Transmission du VIH, stérilité, cancer..

Prévention :

Les IST peuvent être évité grâce à:

  • Une surveillance épidémiologique des IST
  • Nouvelle campagne de communication de l’INPES sur les préservatifs 
  • Actions d’information sur les IST 
  • Une vaccination : hépatite B et papillomavirus
  •  Une meilleure éducation sexuelle surtout dans les établissement scolaire
  • Meilleure formation des médecins pour mieux repérer et diagnostiquer.
  • Spot médiatique, affiche, radio sensibilisation auprès de tous
  • Réorganisation du dispositif de dépistage CDAG/ CIDDIST

 


1 commentaire sur “IST – SIDA

✎ Laissez un commentaire
  1. Bonjour,
    Je passe l’oral bientôt et je trouve ton blog très bien fait il m’aide beaucoup à préparer mon oral , donc merci. Par contre sur cette page je ne trouve pas ta fiche sur les mst et le sida , je voudrai savoir si tu en as fait une? Par avance merci pour ta réponse


Laisser un commentaire