L’aide humanitaire


L’action humanitaire est une forme de solidarité ou de charité, généralement destinée aux populations pauvres. Les interventions se font le plus souvent en situation de crise : guerre, catastrophe naturelle elles sont là pour à répondre à des besoins divers : faim, santé, reconstruction après un sinistre, éducation, protection des enfants…

Les stratégies d’aides

Elle peut être sous formes de dons d’argent, envoi de nourriture, eau, médicaments, envoi de personnel aidant les personnes sur place.

Les principales organisations et actions

  1.  A l’international:

 L’Organisation des Nations Unies(ONU)

Crée le 26 juin 1945, par 51 pays ,elle compte aujourd’hui 193 Etats membres et supervise 600 organisations non gouvernementales.

  1. Son but:
    – Maintenir la paix et la sécurité internationale
    – développer des relations amicales entre les nations
    – promouvoir le progrès social
    – instaurer de meilleures conditions de vie
    – accroître le respect des droits de l’homme.
    L’activité de l’ONU couvre toutes les parties du globe.
  2.  Ses actions

–  opérations de maintien et de consolidation de la paix, prévention des conflits
–  assistance humanitaire
–  protection de l’environnement et des réfugiés
–  secours en cas de catastrophe
–  lutte contre le terrorisme
–  désarmement
–  promotion de la démocratie et des droits de l’homme
–  égalité des sexes et la promotion de la femme
–  promotion du développement économique et social
–  santé publique, déminage
–  augmentation de la production alimentaire etc.…

Un sommet extraordinaire de l’ONU en septembre 2005 a fixé des « Objectifs du Millénaire pour le Développement «afin de faire diminuer entre autre de moitié la pauvreté dans le monde d’ici 2015.

8 « Objectifs du millénaire pour le développement » (OMD) à atteindre d’ici 2015 fixés par la communauté internationale sous l’influence des Nations Unis

  1. Réduire l’extrême pauvreté et la faim
  2. Assurer l’éducation primaire pour tous
  3. Promouvoir l’égalité des sexes
  4. Réduire la mortalité infantile et améliorer la santé maternelle
  5. Accès à l’éducation
  6. Combattre le VIH/sida, le paludisme et d’autres maladies
  7. Préserver l’environnement et développement durable
  8. Libéralisation du commerce 

En 2016, 17 Objection de développement durables, ODD,  seront la continuité du OMD : 

  1. Mettre fin à la pauvreté, sous toutes ses formes, partout,
  2. Éradiquer la faim, garantir la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition, promouvoir l’agriculture durable,
  3. Garantir la bonne santé, promouvoir le bien-être de tous à tous les âges, éradiquer les principales maladies,
  4. Garantir une éducation de qualité, sans exclusion, équitable, avec possibilités d’apprentissage pour tous tout au long de la vie,
  5. Égalité des genres : parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles,
  6. Eau pure et hygiène : assurer la disponibilité et la gestion durable de l’eau et de l’assainissement pour tous,
  7. Garantir l’accès à une énergie abordable, fiable, durable, moderne, pour tous,
  8. Travail de qualité et économie : promouvoir une croissance économique soutenue, sans exclusion, viable, le plein emploi productif, un travail décent pour tous,
  9. Innovation et infrastructures de qualité : construire des infrastructures résilientes, promouvoir l’industrialisation, sans exclusion, et durable, et encourager l’innovation,
  10. Réduire les inégalités, au sein des pays et d’un pays à l’autre,
  11. Villes et communautés durables : faire des villes et des établissements humains des endroits sans exclusion, sûrs, résilients et durables,
  12. Consommation responsable : garantir des modèles durables de consommation et de production ,
  13. Agir d’urgence contre le changement climatique et ses impacts,
  14. Océans durables : préserver et utiliser de manière durable les océans, mers et ressources marines pour le développement durable,
  15. Exploitation du sol durable : protéger, restaurer et promouvoir une utilisation durable des écosystèmes terrestres, gérer les forêts de manière durable, lutter contre la désertification, stopper et remédier à la dégradation des terres, et mettre fin à la perte de la biodiversité,
  16. Paix et justice : promouvoir des sociétés pacifiques, sans exclusion, dans le cadre du développement durable, permettre un accès à la justice pour tous, et mettre en place des institutions efficaces, responsables, et sans exclusion, à tous les niveaux,
  17. Renforcer les moyens de mise en œuvre et revitaliser le partenariat mondial pour le développement durable

3. Résultats : 

Dans le domaine de la santé, l’action internationale a permis:

  • En 2001 : création « fonds mondial SIDA santé » pour lutte contre Sida Tuberculose et Paludisme
  •  En 2001 et 2003 : Accords signés par les pays membres de l’OMC (Organisation mondiale du commerce) ont permis aux PED d’accéder aux médicaments génériques
  • Mise en place de la facilité internationale d’achat de médicaments, qui sert à lutter contre le paludisme, le sida et la tuberculose, en promouvant une baisse des prix.

4. Les organisations gouvernementales : 

  • OMS = Organisation mondiale de la santé: Pivot de la santé publique internationale : met en place des soins de santé primaires, des soins essentiels, efficaces et accessibles a tous.
  • Unicef = Fonds international des Nations Unis pour à l’enfance : lutte contre la mortalité infantile. Il intervient dans 121 PED en faveur de 1,5 milliard d’enfants de 0 à 15 ans. Met à disposition des vaccins, accès à l’éducation et à l’hygiène. 
  • UNESCO=Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science, et la Culture.
  • FAO = Food American Organisation : aide alimentaire et aide à l’agriculture: vise à réduire le nombre de personnes sous alimentées.
  • PAM = Programme alimentaire mondiale : éliminer la faim dans le monde.

 5 . Les organisations ne dépendant pas des Nations Unis:

  •  FMI fonds monétaires international, la Banque mondiale sont les 2 piliers des institutions financières internationales
  • OMC (organisation mondiale du commerce) pour l’intégration des pays pauvres au commerce mondial.

 40 états ont ratifié la convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnels qui interdit la production, l’emploi, le stockage et le transfert des mines.Depuis dix ans, les 7 pays les plus industrialisés ont mis en œuvre un programme de réduction de la dette des pays les plus pauvres.

B. Sur le plan national :

De nombres organisations non gouvernementales(ONG) mettent en œuvre des projets d’aides au développement.Ces organismes, notamment associatifs, ont signé en janvier 1990, la charte de déontologie pour attester de leur bonne gestion et affectation des fonds collectés, en acceptant divers contrôles.

Il en existe plusieurs milliers dans le monde

  • Croix-Rouge : action sociale et médico-sociale, actions d’urgence
  • Médecins Sans Frontières et Médecins du Monde : apport de soins et témoignages. Le prix Nobel de la paix a été remis à Médecins sans frontières en 1999.*
  • Handicap International
  • Action contre la faim
  • Greenpeace
  • Amnesty international
  • Planet France…

Financement de l’action internationale:

 ➡ Aide publique au développement : (apports de liquidité, remise de dettes, financements etc…)
Par les efforts budgétaires des pays riches (0,7% de leur PIB dans cette aide d’ici à 2015)

 ➡ Aides privées aussi:
Mécénat d’entreprises, dons, legs, fondations (par des milliardaires ou des hommes politiques: Bill Gates, Georges Clonney,Bill Clinton etc..)

A. Les actions

 ➡ Lutte contre la FAIM dans le monde

  •  L’aide alimentaire (financière, distribution d’aliments) solution à court terme seulement qui ne fait que soulager la conscience des pays riches. 
  • Soutien pour augmenter les capacités de production agricole des PED à long terme,  pour assurer leur sécurité et pérennité alimentaire, pour constitution de stock alimentaires par les PED, développer les circuits commerciaux
  • Aide financières 
  • Modification des régles injsutes du commerce équitable : variation des prix des denrées alimentaires de base (augmentation de la demande, réchauffement climatique, spéculations internationales.…)

 ➡ Lutte contre les maladies infectieuses transmissibles

  • Programme de vaccination,
  • Permettre l’accès à l’eau potable

 ➡ Accès aux soins

  • Soins de santé primaires en zone rurale par agent de santé (permet d’améliorer l’état de santé de la population à un moindre coût puisque l’agent de santé est bénévole)
  • accès aux médicaments
  • formation de personnel de santé
  • construction d’hôpitaux et de centres de santé.
  • mise en place de système de protection sociale

 ➡ Et aussi:

  • Microcrédit accordés aux plus pauvres pour commencer ou poursuivre une activité génératrice de revenus
  • Commerce équitable (pour plus d’équité dans le commerce international)
  •  Aide publique pour construction d’écoles, de routes etc…

Intérêts et limites:

A. Intérêts :

  • Trop d’inégalités nord-sud inacceptables, tout le monde doit accéder aux droits fondamentaux comme la santé par exemple.
  • Intérêt pour les pays « riches » de s’intéresser à la situation des pays touchés par la pauvreté, car cela peut influencer le commerce, la communication, la santé (pandémie), la sécurité (la pauvreté menace la paix et l’absence de démocratie est le lit du terrorisme), de tous les pays du monde.
  • Efficacité certaine car diminution de la pauvreté, croissance éco., augmentation de l’espérance de vie

B. Limites :

  • Induire une dépendance des pays pauvres,
  • servir les intérêts économiques,  
  • être inefficace ( projets mal conçus),
  • manque de transparence…..

Débats et enjeux actuels:

Régulièrement, l’OMS évoque le retour de maladies comme la peste, la tuberculose, le choléra et la malaria (paludisme) qui sont liées à la croissance de l’urbanisation et de la pauvreté, en particulier dans les zones tropicales où on remarque une résistance acquise aux médicaments.

Trois personnes les plus riches du monde ont une fortune supérieure au produit intérieur brut (PIB) total des 48 PED les plus pauvres (rapport annuel 1998 du Programme des Nations Unies pour le Développement).
Il suffirait de moins 4% de la richesse cumulée des 225 plus grosses fortunes mondiales pour donner à toute la population du globe l’accès aux soins de base et aux services élémentaires (éducation, santé, alimentation).
Selon les projections de la Banque mondiale, la quasi-totalité des PED ne pourra pas atteindre les objectifs qui étaient programmés par l’ONU de réduction mondiale de la pauvreté.

 


7 commentaires sur “L’aide humanitaire

✎ Laissez un commentaire
  1. Bonsoir j’envisage de passer mon concours l’année prochaine et franchement ton blog est vraiment bien détaillé et bien expliqué. Dommage que t’es fiches ne soit en format pdf il y a juste l’essentiel à savoir et c’est très bien.


Laisser un commentaire