La maladie d’Alzheimer


Définition :

La maladie d’Alzheimer est une maladie neuro-dégénérative, c’est-à-dire que les neurones dégénèrent et meurent. Ces neurones qui servent à programmer un certain nombre d’actions, en disparaissant, entraînent la perte de ces capacités.
La maladie d’Alzheimer touche 5% de la population âgée de plus de 65 ans

Les symptômes :

  • Pertes de mémoire
  • Difficulté à planifier ou à résoudre des problèmes
  •  Difficultés à exécuter les tâches familières
  • Confusion avec le temps ou le lieu
  • Difficulté à comprendre les images et les relations spatiales
  • Nouveaux problèmes d’expression orale ou écrite
  • Objets égarés et perte de la capacité à reconstituer un parcours
  • Changement dans le jugement ou leur prise de décision (donner de grosse somme d’argent)
  • Retrait du travail ou des activités sociales
  • Changements d’humeur et de la personnalité

Diagnostic: 

Plusieurs examens sont nécessaires pour diagnostiquer la maladie, certains ont pour objectif de faire un diagnostic différentiel, c’est-à-dire de s’assurer qu’une autre pathologie n’est pas à l’origine des symptômes.

Evolution de la maladie :

La maladie d’Alzheimer passe par différentes phases, qui en huit à douze ans aboutiront au décès du patient. Si l’évolution et la durée varient d’un individu à l’autre, on constate que les cas précoces ont tendance à évoluer plus rapidement.

Stade de la maladie : 

  • Stade 1: Aucune déficience
  • Stade 2: Déficit cognitif très léger
  • Stade 3: Déficit cognitif léger
  • Stade 4: Déficit cognitif modéré
  • Stade 5: Déficit cognitif modérément sévère
  • Stade 6: Déficit cognitif sévère
  • Stade 7: Déficit cognitif très sévère

Les facteurs de risque :

  • Le sexe (les femmes sont plus souvent touchées)
  • L’âge (le risque de la survenue de la maladie augmente de façon exponentielle avec l’âge)
  • Facteurs héréditaires et génétique
  • L’hypertension artérielle, le diabète ou l’excès de cholestérol
  • Les facteurs de risques vasculaires

Environ 3 % des patients atteints de la maladie d’Alzheimer ont moins de soixante ans, soit 20 à 30 000 personnes en France. La jeunesse de ces patients en fait une population à part, qui nécessite une prise en charge et des aides spécifiques.

Prévention

Aucun médicament ne permet de prévenir avec certitude la maladie d’Alzheimer, mais plusieurs travaux ont mis en évidence un moindre risque de pathologie chez ceux qui conservent une vie active physiquement et intellectuellement. La mise au point de traitement préventif constitue aujourd’hui un formidable espoir. Avoir une bonne hygiène de vie, faire du sport, avoir une alimentation saine.

Traitement

Il n’existe pas encore de traitement agissant sur les mécanismes cellulaires de la maladie. Les traitements actuels ne sont pas curatifs et n’empêchent aucunement la dégénérescence et la mort neuronale, mais peuvent ralentir la progression symptomatique de la maladie.
Actuellement quatre médicaments de ce type sont disponibles sur le marché. Leurs molécules agissent en empêchant la destruction des neuro-transmetteurs qui permettent de transporter l’information d’un neurone à l’autre dans certaines régions du cerveau.
Dans quelques cas, ces médicaments provoquent une amélioration durable, en augmentant les capacités d’attention et d’autonomie. Le plus souvent, on observe un ralentissement dans l’évolution de la maladie et une diminution de certains troubles du comportement.

Laisser un commentaire