Le toucher dans le soin


le toucher dans le soin

Mettre sa main, ses doigts au contact de quelque chose, de quelqu’un, en particulier pour apprécier, par les sensations tactiles, son état, sa consistance et sa chaleur.

Notion médicale du toucher

Utile au soin par exemple pour faire un pansement, une injection médicamenteuse.
Utile au dépistage : Ganglion enflés, frottis, toucher colorectal
– Nécessite un savoir-faire et des compétences (généraliste, dentiste)
– Nécessite des précaution = se laver les mains, utiliser des instruments stérilisés
– Prise en compte du ressenti du patient = si il a très mal, s’il faut le déplacer, le retourner

Notion « relationnelle » du toucher

Nécessaire au confort  pour positionner une personne alitée
Réconfort : tout comme la parole pour apaiser une douleur, un moment de tristesse, rompre la solitude.
Socialisation  : contact du patient avec un soignant, il se sent humain, considéré en tant qu’individu.

La place du toucher dans le métier d’ auxiliaire de puériculture

Le toucher est un sens, il se met en place très tôt dans la vie utérine 7/8 eme semaine. 
On le retrouve dans les soins de bien-être et de confort  par exemple apporter à boire au patient, le couvrir, pour la toilette mais aussi dans les surveillances de base (prise de la température, fréquence respiratoire).
Le toucher sert à établir une relation avec le patient, il permet d’intégrer le schéma corporel à l’enfant car il sent les limites de son corps.

Dans le métier on est amené à faire des massages, ils soulagent l’enfant, permet son épanouissement et son développement.
L’odorat, les couleurs, les formes c’est subjectif le toucher c’est une réalité. 

Conclusion :

Globalement le toucher occupe une grande place chez les professionnels de santé (infirmière, auxiliaire de puer,…). Il englobe beaucoup de chose qui peuvent être bénéfique à la santé du patient, c’est à dire à son bien-être physique, mental et social. Cependant le manque de temps et le surnombre des patients par rapport aux nombre de professionnels de santé peut amener à la négligence du coté bien-être mental et social.

Laisser un commentaire