L’exclusion sociale et pauvreté


exclusion sociale pauvreté

Définition 

L’exclusion : c’est le rejet d’une ou plusieurs personnes par la collectivité.
La pauvreté : On considère une personne pauvre une personne ayant des revenus inférieurs au seuil de pauvreté.
L’état de précarité : C’est un état de vulnérabilité dans lequel se trouvent certains individus ou ménages en raison de l’absence d’une ou plusieurs sécurités : emploi, logement, bonne santé, relations sociales.

Différentes formes d’exclusion :

  • l’exclusion professionnelle
  • l’exclusion familiale
  • l’exclusion de protection sociale
  • l’exclusion de la communauté
  • l’exclusion économique
  • l’exclusion culturelle
  • l’exclusion du logement
  • l’exclusion ethnique
 

Les problèmes 

La pauvreté persiste, elle frappe inégalement, en fait elle touche les familles monoparentales, les jeunes et les personnes de plus de 50 ans et les étrangers. Beaucoup de personnes cumulent beaucoup d’« handicap » : absence de qualification, absence de logement, mauvais état de santé. Elles sont progressivement exclues et rentre dans une sorte de spirale d’exclusion.
L’emploi protège mal de la précarité, en effet certains travailleurs sont employés en temps partiels, alterne chômage et petits boulots, les cdi sont de plus en plus rares.

Les causes 

➜ Progression du chômage, augmentation de l’emploi précaire.
➜ La crise économique et financière qui dégrade le marché du travail.
➜ La crise du logement : il est de plus en plus dur de pouvoir se loger et il subsiste un manque de logement social. Beaucoup de SDF ont un emploi.
➜ Augmentation du surendettement
➜ Divorces de plus en plus fréquents.

Conséquences 

➜ Une diminution de la croissance de l’économie.
➜ L’augmentation des dépenses d’assistance aux plus pauvres.
➜ Des problèmes sociaux : délinquance, violence.
➜ Opinions souvent sévère à l’égard des pauvres.
➜ De plus en plus de personnes sont mal logés ou non pas de logement.

Les personnes qui souffrent de précarité ont une espérance de vie moins longue car elles ont un moins bon accès aux soins mais aussi de par leur conditions de vie : sommeil, logement, alimentation, toxicomanie, dépression. Certaines personnes souffrent d’exclusion car illettrés ne pouvant participer a la vie sociale : école, taches courante, emploi, elles sont souvent exclus.

Solution 

  • Aides sociales : RSA et autres minima sociaux, hébergement d’urgence et aides alimentaires.
  • Aides médicales : CMU
  • Aides au surendettement et au crédit
  • Aides au logement : loi sur le logement imposable + loi de lutte contre les exclusions
  • Lutte contre l’échec scolaire + illettrisme
  • L’aide alimentaire
  • L’aide à l’hébergement d’urgence
  • Ouverture des places de crèches pour les parents en difficultés (possibilité de faire des formations, de chercher un emploi)

Laisser un commentaire