Inégalités hommes femmes


Inégalités hommes femmes

La France mène une politique pour réduire les inégalité hommes femmes avec des résultats, certes lents, mais positifs.

Définitions:

  • Inégalités entre les hommes et les femmes : traitements différents qui avantagent l’un ou l’autre sexe.
  • Discrimination : si inégalité fondée sur un critère illégitime, contraire à la loi, on parle de discrimination.
  • Parité : concerne l’égalité hommes/femmes, terme très utilisé en politique

Origine:

Toute inégalité a une origine, celle homme-femme existe depuis très longtemps et cela dans quasiment tous les pays du monde et à tous les siècles.
Aujourd’hui, nous pouvons trouver des origines diverses telles que religieuses, socioculturelles,…
Malheureusement c’est une inégalité difficile à contrer puisque intégrée dans les mentalités masculines et quelques féminines.

la religion :
Que ce soit la religion chrétienne, judaïque ou musulmane, il y a une différenciation de l’homme et de la femme avec des droits non égaux.

Chiffres:
Selon les derniers chiffres de l’Insee, il y a en France 63,8 millions de personnes… dont 51,5 % de femmes.

Si la société a évolué vers plus d’égalité, il reste encore de nombreuses différences entre les deux sexes, à tous les âges de la vie.

Les conséquences

  1. Sur le plan de la santé
  • longévité des femmes supérieure à celle des hommes mais :
  • longévité = dépendance, maladie et solitude
  • retraites des femmes inférieures de 38% à celle des hommes
  • dépression, tentatives de suicide fréquentes
  • 1/3 des grossesses ne sont pas désirées

2. Sur le plan professionnel 

Les femmes souffrent toujours de discrimination dans le travail :

  • Contrat à durée déterminée et 30% à temps partiel
    – elles gagnent moins que les hommes 
    – en moyenne, elles réussissent mieux à l’école et sont plus diplômées mais sont moins présentes dans le haut de la pyramide des diplômes que les hommes, les métiers qui embauchent le plus sont des métiers « traditionnellement féminins » : assistante maternels, aide à domicile, aide soignante, vendeuse, secrétaires…
    – souvent emplois plus précaires, peu qualifiés, postes moins valorisants
    – peu de postes à responsabilités : les hommes occupent 60% des fonctions hiérarchiques, aucune femme ne dirige une entreprise du CAC 40.

3. Inégalités dans la vie civile 

  • conciliation vie de famille/vie professionnelle encore difficile : la majorité des tâches domestiques et parentales sont assumés par les femmes même si la part des hommes a progressé, garde des enfants souvent assumé par les femmes donc conséquences dans la vie professionnelle : nombre de places insuffisantes dans l’accueil des jeunes enfants
  • des violences subies : au sein de la famille, à l’école dans certaines cités, sur le lieu de travail, dans la rue, dans la publicité.

4. Dans la vie politique 

Ce n’est qu’en 1945 que les Françaises acquièrent la pleine citoyenneté grâce au droit de vote. Mais la faible représentation des femmes, ainsi que les arguments sexistes employés pendant l’élection présidentielle de 2007, alimentent le débat sur la parité hommes-femmes en politique.

Les féministes:

Développement du mouvement féministe: dernier tiers du 19eme siècle.

Combat: émancipation des femmes :
=>sur le plan social
=>sur le plan politique

Elles veulent imposer un égal accès à l’instruction et aux emplois
Nouvelle vague féministe se déploie dans les années 1970, dans la foulée des événements de mai 1968.

Son combat: revendication du droit pour les femmes de disposer librement de leurs corps.
Le mouvement de libération des femmes, le Mouvement pour la liberté d’avortement et de contraception,Choisir en sont les principales organisations.

Texte de lois

  1. Les textes fondateurs au niveau national 

– 1789 : Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, le début de son 1er article : « Les hommes naissent libres et égaux en droit »

– 1793 : une nouvelle Déclaration des droits de l’homme et du citoyen reprend dans ses articles les principes fondamentaux d’égalité (au 1er rang des droits naturels et imprescriptibles) et de solidarité.

– octobre 1946 : Constitution de la IVème République, dans son préambule on lit : « La loi garantit à la femme, dans tous les domaines, des droits égaux à ceux des hommes. »

– 1958 : Constitution de la Vème République : vise à faire respecter l’égalité des salaires et l’accès identique à l’emploi

2. Lois sur l’égalité professionnelle 

– loi de 1972 : établissant le principe d’égalité de rémunération,
– 1975 sanctionne les discriminations fondées sur le sexe ou la situation familiale dans le travail

– Loi Rouby (1983) sur l’égalité professionnelle entre hommes et femmes ; réaffirme l’interdiction de toute discrimination.

– loi du 9 mai 2001 sur l’égalité professionnelle entre hommes et femmes ; une des disposition importante : l’interdiction du travail de nuit des femmes est levée

– loi de 2006 sur l’égalité salariale hommes-femmes donne 5 ans aux entreprises pour supprimer les écarts de salaires à compétences et fonctions égales

– Loi du 28 janvier 2011 instauration d’un quota de 40% de femmes dans les conseils d’administration et de surveillance des grandes entreprises et entreprises publiques

3. Loi sur la parité en politique du juin 2000 

Inscrit dans la constitution le principe de l’égal accès des hommes et des femmes aux mandats électoraux et fonctions électives

4. Loi sur la sécurité intérieure de mars 2003

Alourdit les peines des proxénètes et sanctionne le racolage actif et passif, prostituée a droit à assistance et protection.

5. Loi d’avril 2006 et de Juillet 2010

Ont renforcé le prévention et la répression des violences au sein du couple ou contre les mineurs

6. Loi du 4 aout 2014 

La loi sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes est promulguée

Quelques chiffres:

  • 4h01: C’est le temps consacré tous les jours par les femmes aux tâches domestiques (ménages, courses, soins aux enfants, jardinage etc). C’est deux fois plus que les hommes qui n’y consacrent que 2h13. En outre, les femmes s’occupent plus de leurs enfants. Elles y consacrent une heure, contre un peu moins d’une demi-heure pour les hommes.
  • 4h45 : c’est le temps libre dont disposent les femmes. C’est une demi-heure de moins que les hommes. Et la différence est frappante dans les jeux et internet (+16 minutes pour les hommes), la télévision (13 minutes) et le sport (8 minutes). En revanche, les femmes passent plus de temps à leur famille et aux amis (+7 minutes).
  • 39% : Les femmes cadres sont plus nombreuses aujourd’hui. Elles étaient 30% il y a vingt ans. Du côté de l’écart du taux d’activité entre les hommes et les femmes, il se réduit, passant de 66% pour les femmes ( 59% en 1990), contre 75% pour les hommes. En cause, l’interruption plus fréquente de leurs carrières afin de s’occuper de leurs enfants. En 2010, 18% des femmes de 30 à 35 ans étaient inactives contre 4% des hommes.
  • 31% des femmes salariées travaillent à temps partiel, contre 7% de leurs collègues masculins. Cette proportion a augmenté ces dernières années puisqu’elle était de 24% en 1990. Le recours au temps partiel est fréquent dans les métiers peu qualifiés du tertiaire, exercé en majorité par des femmes. il est occupé à 62% par des femmes aujourd’hui, contre 56% en 1990.
  • 25% : Les femmes gagnent toujours moins que les hommes. Mais l’écart s’est un peu réduit, passant de 29% en 1991 à 25% en 2009. En équivalent temps plein, les salaires des femmes demeurent inférieurs de 20% à ceux des hommes dans le privé, et d’environ 15% dans le public. En cause: le nombre de jours travaillés inférieur sur l’année, et le temps partiel.
  • 833 euros: c’est le montant moyen de la pension de retraite des femmes. C’est deux fois moins que les hommes qui touchent 1743 euros. Cet écart reflète les différences de situation sur le marché du travail. Les femmes partent à la retraite en moyenne plus tard que les hommes (61,8 ans pour les femmes, contre 61,4 ans pour les hommes en 2009 au régime général).
  • 20,8% : C’est le taux des femmes présentes dans les conseils d’administration du CAC 40 (15,3% en 2010 et 10,5% en 2009) et 2% de femmes PDG. Dans la fonction publique d’Etat, les femmes constituent 51,7% de l’effectif total et seulement 20,3% des emplois de direction.
  • 22% : Telle est la part des femmes élues au Sénat. Elle a progressé ces dix dernières année passant de 11% en 2001 à 22% en 2011. Mais elles y restent minoritaires. Même chose à l’Assemblée nationale.Un peu moins de 14% sont maires.
  • 85 ans : c’est l’espérance de vie d’une femme, contre 78 ans pour les hommes. Elles peuvent espérer vivre en bonne santé 1 an et 7 mois de plus que les hommes.
  • 7 : Sur une échelle de 1 à 10, hommes et femmes ont une satisfaction dans la vie de 7. Sur ce point, ils se rejoignent…

Solutions

Vie professionnelle 

loi de 2006 sur l’égalité salariale hommes-femmes donne 5 ans aux entreprises pour supprimer les écarts de salaires à compétences et fonctions égales

– Loi du 28 janvier 2011 instauration d’un quota de 40% de femmes dans les conseils d’administration et de surveillance des grandes entreprises et entreprises publiques

 Dans la société

Lutter contres les violences : voir fiche

La loi sur l’égalité de 2014 prévoit d’augmenter les sanctions financières contre les parties ne respectant pas la parité aux élections législatives.

➡ A l’école

A la rentrée 2013, cinq académies vont mettre en œuvre un programme nommé « ABCD de l’égalité » pour les élèves de la grande section de maternelle au CM2.
Ce programme comprend:
– des actions de sensibilisation,
– de lutte contre le harcèlement et les violences sexistes,
– d’éducation au respect et à l’égalité » qui seront menées dans les collèges et les lycées.
Dans les universités, l’application de la parité sera envisagée par le futur projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche.

➡ Dans les médias

Selon un arrêté du 24 mai 2011, la commission a pour mission de :

– proposer une méthodologie et des indicateurs de suivi de l’image des femmes dans les médias
– veiller à l’observation et au suivi de la représentation des femmes dans les médias et,
– engager une démarche d’autorégulation avec leurs responsables.

 ➡ Améliorer le quotidien

Aujourd’hui encore, les femmes sont davantage concernées que les hommes par la garde des enfants et plus nombreuses à sacrifier leur carrière ou recourir au temps partiel pour s’en occuper.

En 2015, le comité interministériel a pour objectif de développer : la scolarisation des moins de 3 ans, en priorité dans les secteurs de l’éducation prioritaire et dans les secteurs ruraux isolés.

Création de places de mode de garde, incitation des hommes à s’impliquer davantage. Réforme du congé parental.

 

 


4 commentaires sur “Inégalités hommes femmes

✎ Laissez un commentaire

Laisser un commentaire