Maladies résurgentes, réemergentes


Ce sont des maladies que l’on pensé disparues mais qui refont surface malgré le développement des antibiotiques et des vaccins.

Quelques maladies :

1. La gale

C’est une maladie infectieuse de la peau causée par un parasite de type acarien microscopique, le sarcopte. Il s’agit d’une affection contagieuse bénigne (sans gravité), qui se transmet par le contact et dont le principal symptôme chez l’Homme est la démangeaison.

La gale peut toucher tout le monde et sa dissémination est favorisée par la vie en collectivité, notamment dans les lieux communautaires du type écoles, lycées, foyers, maisons de retraite, hôpitaux…

Du fait de la transmission favorisée par les contacts physiques rapprochés et fréquents, les petites épidémies familiales sont de plus en plus fréquentes.

2. La tuberculose (voir fiche)

3. La rougeole

La rougeole (également appelée 1re maladie) est une infection virale éruptive aiguë. Elle atteint essentiellement les enfants à partir de l’âge de 5-6 mois. Le nom de « première maladie » provient du fait qu’à l’époque où l’on a voulu établir une liste des maladies provoquant un exanthème infantile, elle a été la première à être énumérée. La vaccination contre la rougeole, recommandée pour les enfants autour d’un an, vise surtout à éviter les complications de l’infection, comme les encéphalites, qui peuvent avoir des séquelles importantes voire mortelles.
C’est une maladie très contagieuse, une personne peut contaminer jusqu’à 20 personnes.
Avant la vaccination, pratiquement tout le monde attrapait la rougeole un jour ou l’autre.

4. La coqueluche

La coqueluche est une infection respiratoire bactérienne peu ou pas fébrile de l’arbre respiratoire inférieur, mais d’évolution longue et hautement contagieuse

C’est une maladie longue (quatre à huit semaines, après une période d’incubation d’une semaine) et éprouvante (caractérisée par de violentes quintes de toux dont le paroxysme évoque le chant du coq). Dans certains pays, la maladie est nommée la « toux des cent jours »

Elle est la première cause de mortalité par infection bactérienne chez les nourrissons de moins de deux ans.
e, dans les régions où les enfants sont vaccinés depuis des décennies, comme la France, la transmission se fait maintenant d’adultes à nourrissons. La coqueluche ne confère pas une immunité à vie et il est possible de la contracter plusieurs fois dans sa vie.

Cause :

Couverture vaccinale insuffisante, depuis plusieurs années, les réticences aux vaccins augmentent, amplifiées par le fiasco de la campagne de vaccination contre la grippe H1N1 en 2009.  Et même si la plupart des enfants ont un carnet de santé à jour et à disposition, c’est loin d’être le cas des adultes.

L’absence de dépistage systématique et l’augmentation de la précarité.
Les difficultés d’accès aux soins dans certaines villes, exemple dans les milieux ruraux ou les médecins sont débordés car ils se retrouvent seuls à assurer les soins de la population de leur ville. Le renoncement aux soins de la part des populations marginalisées et la faiblesse de la prévention expliquent la résurgence de ces maladies pas si anciennes.

Solutions :

La vaccination, même si certains vaccins ne sont plus obligatoires mais recommandés, il est important que les gens se vaccinent car c’est le moyen le plus efficace pour éradiqués certaines maladies. (Voir fiche)
Les traitements antibiotiques assurent normalement la guérison. Mais ils sont longs, coûteux et nécessitent la prise de plusieurs médicaments. Peu de malades du tiers-monde y ont accès. 

Liens utiles : 

Laisser un commentaire